Retour aux actualités




15 mai 2024 Corporate

La Journée internationale des familles : grand âge et dépendance, quelles aides ? 

Le 15 mai 2024, nous célébrons la Journée internationale des familles. Nous profitons de cette occasion pour mieux comprendre les problèmes que peuvent traverser les familles et plus particulièrement les personnes de grand âge. 

Depuis la création de la cinquième branche de la Sécurité sociale en 2021, le sujet de la gestion de l’autonomie a acquis une place dédiée dans les discussions budgétaire annuelles. Il faut dire que la question de la dépendance liée au grand âge devient urgente, face au vieillissement de la population. Quelles aides publiques ou non, existent ? Que prévoir pour anticiper son entrée dans le grand âge ? 

Pour répondre à l’attente très forte des Français de vieillir chez eux le plus longtemps possible, différentes aides pour l’aménagement du logement des personnes âgées existent. Le but : adapter le domicile et prévenir la dépendance résultant d’une chute ou d’un accident.

Adapter le domicile 

Les propriétaires occupants ou bailleurs peuvent notamment bénéficier de l’aide appelée “Habiter facile” de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat). Elle permet de financer les travaux d’aménagement du logement face à la perte d’autonomie : installation d’un ascenseur ou d’un monte-escalier électrique, de mains-courantes, ou encore d’équipements sanitaires, etc. L’obtention de ces aides est soumise à des conditions de revenus, et doit être justifiée par la perte d’autonomie et l’adéquation du projet aux besoins de la personne âgée. Certains travaux d’équipement et d’adaptation du logement ouvrent droit à un crédit d’impôt, là aussi sous conditions. 

Aides financières 

Au quotidien, l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) est versée aux personnes âgées en perte d’autonomie. Il existe deux APA différentes : l’APA à domicile et l’APA en établissement. L’APA à domicile aide à payer les dépenses nécessaires pour vivre à domicile malgré la perte d’autonomie. L’APA en établissement contribue à une partie du tarif dépendance en EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes). 

Simplifier les démarches pour rester à domicile 

Actuellement en test dans 20 départements, le dispositif “Demander une aide à l’autonomie” simplifie la démarche de demande d’allocation pour une aide permettant de rester à domicile. En effet, difficile de savoir à qui demander une aide à l’autonomie et qui contacter : le conseil départemental ou la caisse de retraite ? Désormais, un seul dossier est à remplir sur papier ou en ligne, pour être orienté vers le bon organisme.

KERIALIS accompagne le grand âge 

Notre offre de couverture dépendance KEREO Facultatif garantit le versement d’une rente dépendance mensuelle, allant de 400 à 800 euros en cas de dépendance partielle ou totale. Si vous liquidez votre retraite en étant assurée par un contrat dépendance collectif KERIALIS, vous pouvez continuer à être couvert pour le risque de dépendance en souscrivant à l’offre individuelle KEREO Facultatif à un tarif préférentiel. 

En savoir plus sur KEREO Facultatif 

Dans le cadre de notre Action Sociale, nous accordons des aides destinées au grand âge. Par exemple, l’aide adaptation du logement dans le cadre d’un maintien à domicile peut couvrir tout ou une partie du coût des travaux nécessaires en cas de perte d’autonomie. Notre service d’assistance, joignable au 09 69 32 34 16, oriente nos assurés en cas de difficulté liée à la perte d’autonomie. 

Nous apportons également notre soutien dans la recherche d’une maison de retraite et la réalisation des démarches pour constituer le dossier d’entrée en résidence médicalisée ou en maison de retraite. Enfin, des aides financières peuvent être accordées en cas de dépenses de retraite. Enfin, des aides financières peuvent être accordées en cas de dépenses inattendue ou de difficultés pour régler les frais d’hébergement en maison de retraite.  

Les prestations Action Sociale