L’accord national interprofessionnel 2023-2026

Suite aux négociations qui ont eu lieu cet automne concernant les règles de pilotage du régime Agirc-Arrco, un accord national interprofessionnel (ANI) a vu le jour. KERIALIS vous explique tout ce qu’il faut savoir.
L’accord national interprofessionnel 2023-2026
L’accord national interprofessionnel 2023-2026

UNE AUGMENTATION DES RETRAITES AGIRC-ARRCO

Depuis le 1er novembre dernier, les retraites Agirc-Arrco ont été revalorisées de 4.9%, soit un engagement pour le régime de près de 5 milliards d’euros par an.

Entre 2024 et 2026, la revalorisation annuelle sera calculée en fonction du taux d’inflation, diminué d’un facteur de soutenabilité de 0,40 point.

LE COEFFICIENT DE SOLIDARITÉ SUPPRIMÉ

Les partenaires sociaux de l’Agirc-Arrco ont décidé de supprimer le coefficient de solidarité. Il ne s’appliquera donc pas pour les nouveaux retraités et sera supprimé à compter du 1er avril 2024 pour les assurés dont la retraite a pris effet avant le 1er décembre 2023.

Concernant le coefficient majorant, celui-ci sera supprimé pour les assurés nés à compter du 1er septembre 1961 et dont la retraite du régime de base prendra effet à compter du 1er décembre 2023.

L’ÉVOLUTION DES CONDITIONS D’APPLICATION DU CUMUL EMPLOI-RETRAITE

Les réformes des retraites ont modifié les conditions applicables au cumul emploi-retraite. Auparavant, les assurés cotisaient pendant la période de cumul emploi-retraite sans acquérir de nouveaux droits retraite. Désormais, lors du retour à l’activité professionnelle du retraité, les cotisations génèrent de nouveaux droits à la retraite au titre du régime de base (sous certaines conditions).

Le nouvel ANI prend en compte cette évolution et prévoit des mesures similaires pour compléter les retraites. A compter du 1er janvier 2024, les assurés cumulant plein emploi et retraite (la pension doit être versée en totalité dès l’âge légal) pourront bénéficier de la nouvelle augmentation des retraites Agirc-Arrco.